Actifed, Nurofen, Fervex… : la liste des 14 médicaments anti-rhume dangereux pour la santé

Le magazine 60 millions de consommateurs vient de dresser une liste de 14 médicaments anti-rhume à éviter en automédication. Ceux-ci présentent de nombreux effets indésirables et des contre-indications, quand ils ne sont pas simplement inefficaces.

Actifed, Nurofen, Fervex… : la liste des 14 médicaments anti-rhume dangereux pour la santé
Actifed Rhume, Nurofen Rhume, Dolirhume, Humex Rhume… Chaque hiver, les pharmacies proposent une large gamme de médicaments anti-rhume en vente libre. Bien souvent, les Français préfèrent se rendre directement à l’officine pour se soigner rapidement, plutôt que de consulter un médecin ou d’attendre tout simplement que le virus passe. Un réflexe qui peut comporter de nombreux risques. Explications.

60 millions de consommateurs a passé en revue 33 médicaments anti-rhume disponibles sans ordonnance en pharmacie. Leur conclusion : la plupart sont inefficaces. Et pire, certains sont dangereux. 14 médicaments sont en effet à éviter. En voici la liste :

– Humex Lib®, Drill Rhume®, Fervex sans sucre® : ces trois médicaments contiennent des antihistaminiques, contre-indiqués dans certains glaucomes et  en cas de troubles urinaires d’origine prostatique. Ils exposent également à des risques de somnolence.

– Actifed Rhume jour et nuit®, Humex Rhume®, DolirhumePro®, ActifedRhume®, Dolirhume®, Rhumagrip® : contenant de la pseudoéphédrine, à effet vasoconstricteur, ces médicaments « exposent à des risques d’AVC ou neurologiques sévères ». Ils seraient trop risqués pour un simple rhume.

– Rhinédrine rhume®, Hexarhume® : l’Hexarhume est inutile et peut aussi être risqué pour la santé. Cet antihistaminique d’ancienne génération contient aussi un vasoconstricteur et un antispetique « irritant et allergisant ».

– RhinAdvil rhume®, Nurofen rhume®, Rhinureflex® : contenant de l’ibuprofène, ils peuvent provoquer des troubles digestifs, des ulcères à l’estomac ou des troubles dermatologiques.

Pour 60 millions de consommateurs, le plus dangereux reste les interactions médicamenteuses. Par exemple, mélanger ibuprofène et vasocontricteur est la pire des associations. « Les clients nous demandent par exemple de l’Actifed et du Doliprane en même temps, alors qu’il y a du paracétamol dans les deux. Cumuler les deux n’est pas bon » témoigne également une pharmacienne au micro d’Europe 1.

Pour les médecins, le remède le plus efficace et le moins dangereux contre le rhume est de prendre son mal en patience. D’origine virale, le rhume se guérit seul, au bout de 7 à 10 jours.

Source : LaDépêche.fr