Assurance chômage : le gouvernement réclame entre 3 et 3,9 milliards d’économies

Le gouvernement réclame que la future négociation sur l’assurance chômage permette au régime de réaliser de 3 à 3,9 milliards d’euros d’économies en trois ans, ont annoncé vendredi les négociateurs patronaux et syndicaux à l’issue d’une réunion au ministère du Travail.

ces-economies-extremement-consequentes-font-suite-a-une-convention-ou-il-y-a-eu-deja-800-millions-d-economies-sur-les-droits-des-demandeurs-d-emploi

Le document de cadrage de la négociation, dont ils ont eu les grandes lignes vendredi, sera remis la semaine prochaine, ont précisé les partenaires sociaux. Ils y ont dénoncé une « logique budgétaire » et se laissent du temps, d’ici la « semaine prochaine » (syndicats) à quelques semaines (Medef), pour décider de négocier ou non.

« Une réforme à l’envers »

« C’est une réforme à l’envers: on part d’un objectif budgétaire », a dénoncé Jean-Michel Pottier (CPME), qui s’est dit « extrêmement inquiet ». « 1,3 milliard d’économies par an, c’est beaucoup », a de son côté réagi Michel Beaugas (FO), qui a critiqué un « prisme marqué sur les économies ».

Ces économies « extrêmement conséquentes » font « suite à une convention où il y a eu déjà 800 millions d’économies sur les droits des demandeurs d’emploi », a réagi Marylise Léon (CFDT), qui a demandé au gouvernement « de sortir de la logique budgétaire ».

Source : Sud Ouest