Baguette de pain, cigarettes, essence, cinéma… Ça coûtait combien en 1980 ?

Consommation – Produits du quotidien : 40 ans de consommation à la loupeistock-00006965-a5930083501-original

Depuis 1980, le monde a évolué et les prix ont globalement bien augmenté, dans une société qui consomme toujours plus. Mais est-ce que c’était réellement mieux avant ? Les Français avaient-ils plus de pouvoir d’achat ?

C’est sans doute l’une des plus grandes préoccupations des Français : le pouvoir d’achat. Mois après mois, année après année, les consommateurs ont l’impression de voir les prix flamber et leur budget diminuer. Mais est-ce réellement le cas ? Afin d’y voir plus clair, nous avons étudier l’évolution des prix à la consommation depuis 40 ans, depuis 1980 plus précisément. L’occasion de se rendre compte que les prix de certains produits ont peu augmenté, tandis que d’autres ont littéralement explosé.
346ad26b5b69ef29adda6a21fda36f08f6cf4a10_original

Le prix des cigarettes et des places de cinéma en forte hausse

Grâce à des chiffres publiés par l’Insee, on constate que certains produits n’ont pas tant augmenté que ça. Par exemple, la baguette de pain coûtait 0,25€ (après conversion du Franc à l’Euro) en 1980 et ne coûte aujourd’hui que 0,87€ en moyenne. Et globalement, les matières premières ont peu augmenté, à l’exception du beurre et de la viande. La viande, notamment le boeuf, est devenu un produit coûteux en passant d’environ 8€ le kilo en 1980 à 28€ le kilo en moyenne en 2018.
En revanche, ça se gâte pour le paquet de cigarettes, la place de cinéma ou encore la consultation médicale. La place de cinéma ne coûtait que 2,45€ à l’époque, aujourd’hui, celui qui n’est pas chômeur ou étudiant devra débourser en moyenne 10€ pour voir un film sur grand écran. Pour les fumeurs, même s’il s’agit d’augmentations «dissuasives», le prix du paquet est passé de 41 centimes à 7€. De même pour la consultation médicale, passée de 6,56€ à 25€. En revanche, si le prix d’un véhicule neuf semble avoir bien augmenté, de 6000€ en moyenne, il est en réalité bien moins élevé que dans les années 80. Car il y a 40 ans, les Français gagnaient beaucoup moins d’argent et devaient économiser plus longtemps pour s’acheter une voiture.

L’influence des salaires et du passage à l’Euro

Il paraît compliqué de dire que la vie était moins chère avant sans prendre en compte le niveau des salaires de l’époque. En mars 1980, le SMIC était de 309,40€ (il a vite augmenté pour passer à 341,25€ en décembre). En janvier 2018, il est passé à 1498,47€. Autrement dit, en reprenant l’exemple du prix d’une voiture neuve, en 1980 elle valait l’équivalent de 13 à 14 mois de salaire (SMIC), alors qu’aujourd’hui, un véhicule neuf vaut environ 6 à 7 mois de salaire.
Quant au passage à l’Euro, il n’est pas nécessairement synonyme de flambée de prix. Selon l’Insee, il s’agit plutôt de la perception que de la réalité des prix. Et les chiffres le montrent, ce n’est pas après le passage à l’euro que les prix ont explosé.

2458440-1fbd0560dc974f6349c60a1bc1561f7e-627×536
Source : ladepeche.fr