Blanchiment de fraude fiscale : le couple Balkany renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris

Le renvoi a été prononcé par le juge Renaud Van Ruymbeke pour le maire Les Républicains de Levallois-Perret, Patrick Balkany, mais aussi de son épouse Isabelle et de plusieurs proches, dont leur fils, rapporte France Inter, mardi.Blanchiment de fraude fiscale : le couple Balkany renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris

Le juge Renaud Van Ruymbeke a prononcé le renvoi devant le tribunal de Paris du maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et de son épouse Isabelle notamment pour « blanchiment de fraude fiscale », rapporte France Inter, mardi 10 juillet.

Leur fils Alexandre Balkany, Jean-Pierre Aubry, un proche collaborateur du maire, l’avocat Arnaud Claude, associé de Nicolas Sarkozy, et l’intermédiaire Mohamed Al Jaber sont également concernés par cette décision. Patrick Balkany est renvoyé devant la justice pour « blanchiment de fraude fiscale », « corruption passive, blanchiment de corruption, prise illégale d’intérêts et fausse déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie politique ». Isabelle Balkany sera elle jugée pour « blanchiment de fraude fiscale et fausse déclaration ».

13 millions d’euros échappés au fisc

Le couple Balkany devra s’expliquer sur l’origine des fonds qui lui ont permis d’acquérir la villa Pamplemousse à Saint-Martin et un riad à Marrakech. Il leur est également reproché d’avoir sous-évalué leur propriété de Giverny et de ne pas avoir déclaré une grande partie de leurs revenus. Au total, ce sont plus de 13 millions d’euros qui auraient ainsi échappé à l’administration fiscale.

Dans son ordonnance de renvoi, Renaud Van Ruymbeke explique que l’ensemble des biens identifiés par les enquêteurs comme ayant été dissimulés, ont été saisis. « Les époux Balkany, dans le souci de ne pas apparaitre comme les véritables propriétaires, ont progressivement mis en place des montages de plus en plus sophistiqués », écrit le magistrat. Pour leur part, les époux Balkany ont tout au long de l’instruction contesté les faits qui leur sont reprochés.

Source : francetvinfo.fr