CARTE. « Envoyé spécial » : la crèche, l’école ou le lycée de votre enfant sont-ils construits sur des sols pollués ?

Les pouvoirs publics ont diagnostiqué 1 247 établissements « sensibles », situés sur d’anciens sites industriels. Parmi eux, plus de la moitié comporte un risque potentiel lié à la pollution des sols.14111491

Hydrocarbures, plomb ou solvants chlorés… Voici les polluants que l’on peut retrouver sous plusieurs centaines d’établissements publics accueillant des enfants jusqu’à 17 ans, construits sur d’anciens sites industriels, comme le révèle un classement publié par le ministère de la Transition écologique et solidaire en novembre 2017. Ces données, qui datent de 2015 et qui sont passées relativement inaperçues, sont mises en lumière par l’émission « Envoyé spécial », diffusée jeudi 11 janvier.

Selon les informations recueillies par les journalistes d' »Envoyé spécial », environ 2 000 crèches, écoles, collèges, lycées ou établissements spécialisés ont été identifiés comme « sensibles ». Un recensement obtenu en croisant les données de la Base des anciens sites industriels et activités de service (Basias), qui liste les anciens sites industriels, avec le fichier des établissements accueillant des enfants. Il a donné lieu à la réalisation de diagnostics complets dans 1 247 établissements (sur au moins 66 000 au total). Objectif : identifier la nature de la pollution souterraine et évaluer le niveau de risques pour les élèves ou le personnel y travaillant.

Les polluants peuvent varier en fonction des régions et de leurs industries spécifiques. L’association Robin des bois, qui milite pour la défense de l’environnement, liste trois grandes familles : les polluants métalliques (comme le plomb), les hydrocarbures (tel le benzène), et les solvants chlorés. Les risques pour les enfants exposés (via ingestion ou inhalation) consistent en des « altérations possibles des gènes » ou « des maladies chroniques », alerte Annie Lévy-Mozziconacci, médecin à Marseille, interrogée par « Envoyé spécial ».

Lire la suite https://www.francetvinfo.fr/sante/..