Combien rapportent les produits Ushuaïa à Nicolas Hulot?

Il a déclaré avoir touché en 2016 plus de 248 000 euros nets au titre de gérant d’Eole Conseil, la société qu’il a créée et dont les recettes proviennent des gels douche Ushuaïa mais aussi de ses droits d’auteur sur ses livres.

1151091-le-ministre-de-la-transition-ecologique-nicolas-hulot-le-30-janvier-2018-a-bruxelles

Bonjour,

La gamme de produits de beauté Ushuaïa a été créée dans les années 90 par TF1 surfant sur l’émission animée par Nicolas Hulot. Dans un portrait du ministre démissionnaire publié ce mercredi 29 août, Libé revient sur la genèse des gels douche Ushuaïa, lancés à l’insu de l’animateur selon le principal intéressé.

Avec Ushuaïa, le présentateur gagne bien sa vie. Excellemment bien. En plus d’un salaire dépassant les 30 000 euros par mois jusqu’à la fin du contrat avec TF1, en 2011, il touche des droits d’auteur, et surtout des royalties sur les produits dérivés que la chaîne commercialise. Hulot assure qu’il a été mis devant le fait accompli, qu’il a découvert après coup le contrat de licence signé en 1993 entre TF1 Entreprises et L’Oréal pour lancer le gel douche Ushuaïa. D’abord furieux, il en prend son parti. Tant qu’à faire, autant en profiter. Il demande au numéro 1 mondial des cosmétiques de l’aider à financer sa fondation, créée en 1990 et devenue cinq ans plus tard la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme.

Et encore aujourd’hui, s’il se tient à l’écart des activités de celle-ci – qui ne porte plus son nom – comme de la marque Ushuaïa, détenue par TF1, il encaisse via sa société Eole Conseil des royalties sur chaque gel douche, déodorant ou shampoing vendu. De quoi amasser une belle fortune. Rendu public en décembre, le patrimoine du ministre est évalué à plus de 7,2 millions d’euros, ce qui en faisait le plus riche du gouvernement derrière Muriel Pénicaud.

A l’été 2017, le Canard Enchaîné revenait sur les revenus encaissés par Hulot via cette fameuse société Eole Conseil, dont il a «lâché la gérance», écrit l’hebdomadaire, au  lendemain de sa nomination au ministère de l’environnement. «Toutes les recettes d’Eole proviennent des produits Ushuaïa de droits d’auteur sur des livres», assurait alors Nicolas Hulot au Palmipède niant ainsi avoir été rémunéré pour l’animation de conférences et des activités de conseil.

Les comptes de cette société permettent donc de calculer combien Nicolas Hulot a touché grâce à la gamme de gels douche, sans pour autant pouvoir distinguer ses revenus issus des produits Ushuaïa et les droits d’auteur tirés de la vingtaine de livres publiés par l’animateur. Les derniers comptes disponibles d’Eole Conseil datent de 2013, ceux des années suivantes ayant été déposés sous le régime de la confidentialité. Cette année-là, Nicolas Hulot a touché 290 000 euros de salaire au titre de gérant d’Eole Conseils et 66 000 de dividendes. Nicolas Hulot, qui détient 99% du capital d’Eole Conseil, est son principal actionnaire. A titre de comparaison, 40 000 euros de dividendes avaient été distribués en 2012, 309 000 en 2011 et 148 000 en 2010.

Dans sa déclaration d’intérêts rendue publique en février dernier, le ministre de l’environnement a déclaré l’ensemble de ses revenus nets touchés en tant que gérant d’Eole Conseil de 2011 à 2016:

1151327-eole.jpg

Il déclarait aussi avoir touché 221 000 euros net en 2016 au titre des dividendes versés par Eole Conseil. Par ailleurs, l’ancien ministre de la transition énergétique déclarait dans sa déclaration de patrimoine que la valeur vénale d’Eole Conseil, était estimée à plus de trois millions d’euros. «À partir des années 2000, selon une dizaine de comptes annuels consultés par « Le Canard », Eole Conseil a dégagé entre 480 000 et 715 000 euros de chiffres d’affaires par an», notait l’hebdomadaire en 2017.

Encore une fois, ces chiffres ne nous permettent toutefois pas de distinguer les royalties touchées par Hulot au titre des gels douche et shampoings Ushuaïa et les droits d’auteur tirés de ses ouvrages.

Source : Libération