Égypte: découverte archéologique d’un complexe funéraire

Le ministère égyptien des Antiquités a annoncé la découverte d’une fosse funéraire de la 26e dynastie. Cette fosse funéraire, qui date du 7e siècle av. J.-C., se trouve non loin des pyramides de Gizeh, au sud du Caire.

Égypte: découverte archéologique d’un complexe funéraire
Un masque en argent doré appartenant au deuxième prêtre de la déesse Mut : voici le genre d’objets que cette fosse funéraire a dévoilés. « L’important à propos de ce masque en argent doré, c’est que l’argent était très rare dans l’Antiquité et valait presque le double de la valeur de l’or. Cela donne une indication sur le niveau socio-économique de cette personne« , explique Ramadan Badri Hussein, chef de la mission égypto-allemande.

En plus de ce masque, trente-cinq momies ont été mises au jour, elles étaient cachées au fond de ce puits de trente mètres de profondeur. On y a aussi trouvé huit sarcophages en pierre : quatre ont déjà été ouverts, les quatre autres ainsi qu’un cercueil en bois attendent encore.

« Ce n’est encore que le début« 

Et l’exploration ne s’arrête pas là, comme le précise Khaled el-Anani, ministre égyptien des Antiquités : « Nous venons de découvrir de nouveaux puits que nous n’avions pas encore découverts. Ce n’est encore que le début. »

Cette mission menée conjointement par l’Egypte et l’Allemagne a également permis de mettre la main sur des jarres canoniques, masques dorés et autres produits de l’artisanat, des objets vieux de plus de 2500 ans.

Ces découvertes ne sont que les petites dernières d’une série de projets archéologiques lancée par le ministère des Antiquités. Elles doivent aider à relancer le secteur touristique, pilier de l’économie égyptienne gravement mis à mal par les attentats meurtriers de ces dernières années. Et l’opération semble porter ses fruits : on reste loin des 14 millions de touristes que le pays accueillait avant le printemps arabe de 2011, mais le secteur redécolle doucement depuis 2017.

D’autant qu’à la fin de l’année, si tout se passe comme prévu, le Grand Musée égyptien du Caire, le plus grand musée de l’histoire du pays, devrait ouvrir ses portes au public.

Source : rtbf.be