Emmanuel Macron compte diviser le prix du permis de chasse par deux

Conformément à une demande de la principe organisation de chasseurs, le montant devrait désormais s’élever à 200 euros.

7656846_b72a36fc-3cc9-11e8-b993-454a032ddb71-1_1000x625

Nouveau geste politique d’Emmanuel Macron envers les chasseurs. Après s’être prononcé en faveur de la chasse à courre, après ses clichés aux côtés de sangliers abattus lors d’un week-end présidentiel au château de Chambord, place au coup de pouce financier.

Selon RTL, le chef d’Etat s’apprête à diviser par deux le coût du permis de chasse, symbole d’une France rurale. A partir de la mi-juin, il passerait ainsi de 400 à 200 euros. Cette mesure a un coût puisque si on recense environ 1,2 million de chasseurs actifs dans l’Hexagone, près de cinq millions de Français possèdent un permis de chasse.

Coïncidence ou non, ce montant de 200 euros correspond aux revendications du patron de la puissante Fédération nationale des chasseurs (FNC), Willy Scharen, reçu à l’Elysée le 15 février.

Source : Le Parisien