Des internautes appellent au boycott des magasins Carrefour après «Cash Investigation»

Le magazine d’Elise Lucet sur le coton, diffusé mardi soir sur France 2, a entraîné un paquet de réactions sur Twitter

960x614_cash-investigation-penche-coton-fabrication-shirts

Une fois encore, Elise Lucet a mis un grand coup de pied dans la fourmilière (et ça fait du bien). Mardi soir, France 2 diffusait un nouveau numéro du magazine Cash Investigation, consacré au coton et à la fabrication des t-shirts. Une enquête qui a fait beaucoup réagir les internautes sur Twitter, allant jusqu’à la création d’un hashtag pour boycotter une marque de grande distribution.

« Journalistes de merde » et #BoycottCarrefour

Elise Lucet et son équipe se sont notamment penchés sur la marque de prêt-à-porter Tex, appartenant à l’enseigne Carrefour. Au fil de leur enquête, les journalistes ont alors découvert que du coton ouzbek était utilisé, un coton récolté grâce au travail forcé, et au travail d’enfants.

Face aux refus de dirigeants de la marque aux demandes d’interviews de la part de Cash Investigation, Elise Lucet a décidé de se rendre directement à une réunion d’actionnaires pour poser quelques questions. Et c’est sous les insultes que son équipe et elle sont repartis, se faisant huer et qualifiés de « journalistes de merde », « vendus » ou encore de « gauchistes ».

En réaction à cette violence verbale et au recours au travail forcé de la marque Carrefour, de nombreux internautes ont fait part de leur indignation sur Twitter, avec la création du hashtag #BoycottCarrefour.

Source : 20Minutes.fr