Justice : convoquée pour une expertise psychiatrique, Marine Le Pen refuse de s’y rendre

Mise en examen pour avoir relayé des images violentes de l’Etat islamique sur son compte Twitter fin 2015, Marine Le Pen s’est indignée jeudi que la justice réclame désormais son expertise psychiatrique. Elle a annoncé qu’elle refuserait de s’y rendre. Contacté par LCI, le porte-parole du RN Sébastien Chenu dénonce « une dérive totalitaire ». La justice se fonde pourtant sur un article du code de procédure pénale visant le délit pour lequel elle est poursuivie.marine-le-pen-refuse-de-se-soumettre-a-une-expertise-psychiatrique-20180920-1239-dd4333-0@1x

Marine Le Pen a rendez-vous chez le psy. La présidente du Rassemblement national a annoncé jeudi, sur son compte Twitter, avoir reçu une convocation en vue d’une expertise psychiatrique, dans le cadre de l’instruction de l’affaire des tweets relayant des images violentes de l’Etat islamique fin 2015. Dans cette affaire, Marine Le Pen a été mise en examen en mars dernier pour « diffusion d’images violentes ».

« C’est proprement hallucinant. Ce régime commence à faire peur », a dénoncé l’intéressée sur son compte Twitter, publiant l’ordonnance d’expertise psychiatrique du tribunal de grande instance de Nanterre. « Je croyais avoir eu droit à tout : eh bien non ! Pour avoir dénoncé les horreurs de Daech par tweets, la ‘justice’ me soumet à une expertise psychiatrique ! »

Plus tard, sur LCI, Marine Le Pen a indiqué qu’elle refusait de ce rendre à cette convocation. La présidente du RN aurait a priori le droit de ne pas s’y soumettre.

Source : LCI