Le gouvernement veut immatriculer les vélos !

En comparaison avec certains de ses voisins européens qui ne bénéficient même pas d’une météo aussi favorable, la France accuse un retard considérable en matière d’utilisation du vélo. Alors que l’utilisation de ce moyen de transport non polluant est de 26% aux Pays-Bas, il n’est que de 3% dans l’Hexagone.

Le gouvernement veut immatriculer les vélos !

C’est fort de ce constat que le gouvernement a décidé de prendre des mesures afin de rapidement rectifier le tir. C’est dans cette optique que le chef du gouvernement, Édouard Philippe a présenté le 14 août dernier à Angers, son plan vélo. Un plan qui comprend environ 25 mesures. Parmi les mesures dévoilées, il y a l’indemnité vélo prise en charge par les entreprises. Cette indemnité viendra se substituer à l’indemnité kilométrique.

Cette mesure sera obligatoire dans la fonction publique, mais facultative au sein du privé. Ce forfait annuel pourra atteindre jusqu’à 400 euros, mais il ne sera que de 200 euros dans la fonction publique et y sera obligatoire dès 2020. Par ailleurs, ce plan qui vise à faire passer l’usage du vélo de 3% à 9% d’ici 2024 sera doté d’un fond de 350 millions d’euros sur 7 ans, à raison de 50 millions par an.

Ce fond permettra d’augmenter et d’améliorer les pistes cyclables. L’exécutif a également décidé de s’attaquer au vol des vélos, en rendant leur immatriculation obligatoire, ou en demandant à la SNCF de construire encore plus de parkings sécurisés dans les gares. Enfin, ces mesures comprennent également un programme d’éducation à la culture du vélo.

Édouard Philippe souhaite que les enfants sachent rouler à vélo avant leur entrée au collège. Ainsi, un programme intitulé “Savoir rouler” sera mis en place à l’école primaire. Une batterie de mesures qui devrait donner le sourire aux usagers des deux roues et aux militants de la cause environnementale. Pensez-vous que ces mesures seront suffisantes pour stimuler l’usage du vélo dans nos cités et capitales ?

Source : courrierdelouest