Le Hamas a mobilisé 17 000 enfants pour combattre Israël

L’Institut de justice de Jérusalem a déposé la semaine dernière une deuxième plainte auprès de la Cour pénale internationale à La Haye (CPI) contre le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh. L’affaire concerne le recrutement d’environ 17 000 enfants de Gaza dans la lutte contre Israël depuis 2016.ENFANTS-NEW

Fondé en 2004, le Jerusalem Institute of Justice (JIJ) se consacre à la promotion et à la défense de l’état de droit, des droits de l’homme, de la liberté de conscience et de la démocratie pour tous en Israël et au Moyen-Orient. Le procès a été intenté par Uri Morad, directeur du département juridique de JIJ. Outre le dépôt de la plainte, les représentants du JIJ ont également rencontré un haut fonctionnaire du tribunal pour présenter des arguments en faveur de la poursuite de Haniyeh.

Le JIJ accuse Haniyeh d’avoir commis deux crimes de guerre majeurs: l’exploitation effective d’enfants de moins de 15 ans à des fins militaires, les utilisant comme enfants soldats et auteurs d’attaques terroristes; et l’utilisation continue des enfants en tant que boucliers humains et cibles militaires afin de perturber les activités défensives d’Israël.

Ismail-Haniyeh-e1537082158929

Le chef du Hamas, Ismail Haniyeh.

En outre, Haniyeh est également accusé d usage généralisé et systématique de la torture et des exécutions illégales par les forces de sécurité intérieure du Hamas dans la bande de Gaza.

« Toute la procédure a été très efficace et ordonnée, et nous avons estimé que les bénéficiaires de notre plainte nous avaient fait confiance », a déclaré Morad à Israel Hayom dimanche, ajoutant: « Je pense que la plainte déposée par l’Institut sera traitée de manière fidèle et impartiale.  »

Il s’agit de la deuxième plainte déposée par JIJ contre Haniyeh, la première formulée il y a un an au sujet des crimes de guerre commis par Haniyeh pendant la guerre de 2014 à Gaza. Cette plainte initiale a fait l’objet d’un examen préliminaire, dans le cadre de l’examen général du conflit israélo-palestinien par la CPI.

Israël n’est pas membre du tribunal de la CPI à La Haye. Des poursuites contre des responsables de l’AP et du Hamas ont été intentées à La Haye par des organisations privées.

Source : Jewish Press