Les intox en images sur la « loi Schiappa »

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses publications véhiculent des messages alarmistes au sujet de la loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes (dite « loi Schiappa »), promulguée en France le 5 août. Certaines d’entre elles sont accompagnées de photos, censées montrer des livres « au programme » pour initier les enfants à la sexualité « dès leur plus jeune âge ». Mais aucun de ces livres n’est au programme et presque tous ces messages alarmistes sont faux.Les intox en images sur la « loi Schiappa »

La loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été portée par Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Comme l’expliquent les Décodeurs du Monde, cette loi porte notamment sur l’allongement du délai de prescription des crimes de nature sexuelle commis sur des mineurs, la répression des abus sexuels sur les mineurs, le durcissement de la lutte contre le harcèlement sexuel (notamment en ligne) et la création d’une contravention pour « outrage sexiste ».

En revanche, elle ne comporte aucune disposition sur l’éducation sexuelle des enfants. Aucun livre n’est donc recommandé à ce sujet.

Des critiques sur les réseaux sociaux en France et à l’étranger

Pourtant, sur les réseaux sociaux, de nombreuses publications dénoncent l’affaiblissement supposé de la protection des mineurs face aux agressions sexuelles, voire la « légalisation de la pédophilie », ou encore la « perversion » de l’esprit des enfants, en raison de cours d’éducation sexuelle et de livres « au programme » qui seraient inappropriés.

Ces publications viennent d’internautes en France, mais aussi à l’étranger, comme on peut le voir ci-dessous. Le président de l’association des parents d’élèves du lycée français Blaise-Pascal d’Abidjan a d’ailleurs contacté notre rédaction pour nous indiquer qu’ils recevaient actuellement des « messages relatifs à la ‘légalisation de la pédophilie’ via la loi Schiappa par tous les canaux ».

post_2_0

Publication sur la page Facebook « Rumeurs D’abidjan ».

post_1

Publication sur le compte Facebook de Nyangono Marie, partagée plus de 51 000 fois.

Notre rédaction a donc fait le point sur les différentes images utilisées pour dénoncer les dérives supposées de la loi.
Lire la suite  ici http://observers.france24.com/fr/20180831-intox-images-loi-schiappa-education-enfants