Les radars automatiques ont rapporté plus d’un milliard d’euros à l’État en 2017

Le ministère de l’intérieur vient de publier le rapport 2017 du contrôle des radars automatiques. Ces appareils ont permis à l’État d’engranger 1,013 milliard d’euros, soit 10% de plus qu’en 2016.

b20772f5881da9fd9d3f8aeb3291e

Les radars automatiques font recette. Ils ont fait rentrer 1,013 milliard d’euros dans les caisses de l’État en 2017, selon le rapport annuel publié aujourd’hui par le Ministère de l’Intérieur. Ce chiffre est en hausse de 10% par rapport à 2016 (920 millions d’euros). Cette progression est à rapporter au nombre de flashs réalisés par ces radars automatiques: 26,1 millions sur le routes de France, en hausse de 2% par rapport à 2016.  Tous n’ont pas conduit à une verbalisation puisque 17 millions de contraventions ont été envoyées à des conducteurs trop pressés l’an dernier. 6,1% de plus qu’en 2016.

« L’augmentation du nombre des contraventions a logiquement engendré une augmentation des recettes, pour une part grandissante en provenance de l’étranger », signale le rapport. L’an dernier, les avis de contravention envoyés à l’étranger ont représenté 17,6 % de la totalité des avis de contravention en 2017.

Hausse des PV pour les conducteurs étrangers

De fait, la part les recettes réalisées par les conducteurs étrangers verbalisés représentent 346,4 millions d’euros, soit 34,2 % du montant total, pour 3 millions d’avis de contravention (+ 8,2 % par rapport à 2016) envoyés à l’étranger. « Cette hausse s’explique par la mise en œuvre, courant 2017, de nouveaux échanges transfrontaliers d’informations avec la Hongrie, la Slovaquie, la République Tchèque et le Portugal, portant ainsi à 13 le nombre de pays partenaires en matière de sécurité routière », indique le rapport.

Si la hausses des recettes est importante cette année, le ministère de l’Intérieur le relativise. « Il est à comparer aux 3,6 milliards d’euros dépensés par l’État chaque année pour la sécurité routière, et les 38,3 milliards d’euros de préjudice annuel causé par les accidents de la route pour la sociétésoit 1,7% du PIB de la France« , signale le rapport.

Source : BFMTV