Les restaurateurs veulent recruter des migrants: « Il faut que ce soit très encadré »

Face à la pénurie de main-d’œuvre, les hôteliers et restaurateurs souhaitent pouvoir embaucher des migrants. Pascal Pelissier, du syndicat national des hôteliers-restaurateurs (GNI-Synhorcat), souhaite des avancées sur le sujet d’ici à cet hiver.

Horaires contraignants, petits salaires, les métiers de l’hôtellerie-restauration n’attirent plus si bien que le secteur a du mal à recruter. Les professionnels du secteur ont donc soumis une idée au gouvernement le 19 juillet dernier: embaucher des migrants.

Pour Pascal Pelissier, restaurateur appartenant au syndicat national des hôteliers-restaurateurs (GNI-Synhorcat), souhaite faire avancer les choses « d’ici cet hiver ». Il prône un vrai projet d’intégration: « On peut faciliter les choses. Il faut que ce soit très encadré. Ce n’est pas fait pour faire n’importe quoi, c’est fait pour intégrer un certain nombre de personnes dans une profession. La cuisine peut s’apprendre en cuisine, le service peut s’apprendre au service. Il y a des écoles qui sont prêtes à intégrer pas mal de gens, mais il faut que ce soit extrêmement encadré et bien fait ».

« On va essayer d’aplanir le terrain côté gouvernemental »

« Nous contacterons les syndicats des salariés dans un deuxième temps. Nous travaillons avec les associations. Paris ne s’est pas fait en un jour, donc on va déjà essayer d’aplanir un peu le terrain côté gouvernemental, avec des associations et des centres de formation et nous verrons ensuite avec les syndicats. Il n’y a pas de commission paritaire à avoir là-dessus, les salaires sont les salaires, le code du Travail est le code du Travail », a aussi détaillé le restaurateur.

Source : BFMTV