Des logements vides occupés par des SDF en accord avec la Ville de Grenoble

La Ville de Grenoble a signé en novembre deux conventions avec des SDF pour leur permettre d’occuper des maisons vides promises à la démolition. Rencontre avec Bobby et Plume, 24 et 26 ans, deux amis qui ont créé une association pour accueillir des jeunes de la rue qui veulent s’en sortir.

Des logements vides occupés par des SDF en accord avec la Ville de Grenoble

Occuper des logements vides et répondre aux besoins d’hébergement d’urgence à Grenoble

C’est nouveau à Grenoble ! La Ville de Grenoble vient de signer des conventions avec des SDF pour leur permettre d’occuper des maisons vides destinées à la démolition. Ces conventions d’un nouveau type permettent une occupation temporaire des logements préemptés par la commune et inoccupés en attendant la réalisation  ultérieure d’un projet immobilier.

« C’est une occupation temporaire, reconsidérée tous les ans et qui se termine quand le projet urbain prévu commence à être réalisé » — Alain Denoyelle, adjoint à l’action sociale

Les occupants doivent prendre une assurance et ouvrir des compteurs d’eau et d’électricité à leur nom pour  habiter ces logements et même accueillir d’autres personnes sans abri.   Pour l’instant, deux de ces conventions ont été signées, pour des maisons rue Argouge et chemin des Tournelles dans le quartier Chorrier-Berriat, d’autres pourraient suivre.

Ce genre de convention pourrait aussi encadrer l’occupation de squats sauvages rue d’Alembert ou rue des Alliés, des discussions ont commencé.

Un lieu pour accueillir des jeunes SDF avec des chiens qui veulent sortir de la rue

Un de ces logements est occupé rue Argouge dans le quartier de l’Abbaye depuis le 1er décembre par Bobby et Plume, deux SDF qui ont créé l’association Tremplin pour pouvoir accueillir des personnes avec des chiens.

Source : francebleu.fr