Au Maroc, une Centrale Solaire Géante Va Fournir de l’Électricité à 1 Million de Personnes !

Le Maroc vient d’inaugurer le premier volet de ce qui sera la plus grande centrale solaire du monde.

Elle sera capable de fournir de l’énergie à 1 million de personnes.

Située à l’extérieur de la ville de Ouarzazate, la centrale est étalée sur une surface équivalente à celle de Rabat, la capitale du pays.

À terme, elle pourra générer 580 MW d’électricité.

La centrale fait appel à la technologie thermodynamique, un système de miroirs courbes cylindro-paraboliques qui concentrent les rayons du soleil sur des tubes remplis de sel.

Ces panneaux suivent constamment le mouvement du soleil et permettent de stocker et de conserver la chaleur.

Le sel fondu dans les tubes accumule l’énergie solaire et alimente une turbine vapeur, capable de produire de l’énergie, même pendant la nuit.

« Les quelque 500 000 miroirs courbes de la centrale sont installés sur une surface équivalente à 35 terrains de foot. Ils sont amovibles et peuvent converger l’énergie solaire tout au long de la journée » explique Paddy Padmanathan de la société ACWA Power, qui réalise et exploite le projet.

Grâce aux sels fondus, le premier volet de la centrale géante, baptisée Noor 1, peut stocker l’énergie solaire jusqu’à 3 h après le coucher du soleil.

Cette première centrale solaire n’est qu’une partie du projet. Deux autres, Noor 2 et 3, sont prévues et devraient entrer en service en 2017. Elles pourront emmagasiner la chaleur thermique jusqu’à 8 h. Regardez ce reportage qui détaille le projet :

L’indépendance énergétique en ligne de mire

Ce projet de 8 milliards d’euros est de grande envergure pour l’indépendance énergétique du Maroc. En effet, ce pays nord-africain est actuellement dépendant des énergies fossiles et importe 97 % de son énergie.

Selon la Banque mondiale, la centrale solaire de Ouarzazate va réduire la dépendance énergétique du Maroc de 2,5 millions de tonnes de pétrole.

Par ailleurs, elle va aussi réduire les émissions de carbone de 760 000 tonnes par an, soit une réduction de 17,5 millions de tonnes d’émission de carbone sur 25 ans.

Les ambitions du roi Mohammed VI sont sans ambiguïté : transformer le Maroc en une véritable puissance mondiale en matière d’énergie renouvelable.

Selon Hakima el Haite, la ministre marocaine chargée de l’environnement, « nous sommes convaincus que les changements climatiques représentent une réelle opportunité pour notre pays ».

L’objectif du Maroc est de porter en 2020 la part de ressources renouvelables dans le mix électrique à 42 %, une ambition qui dépasse largement celles d’autres pays bien plus riches et développés.

À titre de comparaison, le Président Obama souhaite porter en 2020 à 20 % la part de ressources renouvelables des États-Unis.

Quant au gouvernement du Royaume-Uni, la cible a été établie à 30 % de ressources renouvelables dans le mix électrique.

Le Maroc pourrait même exporter de l’énergie

Si tout se déroule comme prévu pour ce projet de centrales solaires, M. Padmanabhan estime que le Maroc sera en mesure d’exporter ses surplus d’énergie renouvelable vers les pays limitrophes.

« Si le Maroc parvient à produire de l’électricité à 7-8 centimes le kW — ce qui est parfaitement envisageable — le royaume se retrouvera avec des milliers de mégawatts en surplus » explique-t-il.

Pour Padmanabhan, « il est évident que le Maroc sera en mesure d’exporter de l’énergie vers l’Europe et, tôt ou tard, il le fera. Il suffit simplement d’attendre le jour où l’Europe souhaitera entrer en négociation pour l’importation d’énergie marocaine. ».

Grâce à son impressionnante étendue de déserts ensoleillés, le Maroc semble être prêt à devenir une superpuissance mondiale de l’énergie solaire.

À bien regarder, c’est peu surprenant compte tenu du fait que le pays bénéficie d’un des plus hauts indices d’ensoleillement de la planète, soit 3 000 heures d’ensoleillement par an.

Source : comment-economiser.fr