Patrimoine: la villa corse de Hulot a soudainement rétréci

Nicolas Hulot aurait du mal à évaluer la surface et la valeur de sa maison corse à en croire Le Point, qui a relevé les différences entre une annonce immobilière et sa déclaration de patrimoine.

960x614_nicolas-hulot-en-visite-dans-un-parc-photovoltaique-image-d-illustration

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, aurait-il des pouvoirs magiques ? Il aurait en tout cas réussi à faire varier la surface et la valeur de sa maison corse sans difficulté, relève Le Point. Dans sa déclaration de patrimoine, publiée en décembre dernier par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Nicolas Hulot a assuré être le propriétaire d’une villa de 334 mètres carrés sur l’île de Beauté, implantée sur un terrain de 3 hectares. Sa valeur était alors estimée à 1.050.000 euros. Sauf que…

Le ministre avait souhaité par le passé se délester de sa maison et l’avais mise en vente par l’intermédiaire de Sotheby’s. L’annonce, reproduite par Le Point, vantait à l’été 2016 une “propriété exceptionnelle de 3,5 hectares” offrant “un panoramique unique et privilégié sur les aiguilles de Bavella” ainsi qu’une villa “construite en pierre de taille et en red cedar” de “350 mètres carrés habitables et 150 mètres carrés de dépendances”. L’agence immobilière de luxe espérait alors vendre le bien pour 2 à 5 millions d’euros, selon le site du magazine.

Que s’est-il passé entre l’été 2016 et l’hiver 2017 pour que les données varient autant ? Nicolas Hulot aurait-il cherché à minorer son patrimoine ? “Le prix conseillé par l’agence était stratosphérique. J’ai fait procéder à une expertise, qui a conclu à une valeur inférieure”, a répondu le ministre. Sauf que, là encore, ça ne colle pas vraiment. L’expertise aurait en effet conclu, en août 2016, d’après les informations du Point, que la surface de bâti ne dépassait pas 300 mètres carrés et le terrain 2,6 hectares, soit beaucoup moins que les surfaces indiquées dans la déclaration de patrimoine. “Un champ n’appartenant pas à Nicolas Hulot est imbriqué dans la propriété, ce qui explique sans doute ces différences de métrage”, a affirmé Me Laffont, avocate du ministre.

Ces explications semblent en tout cas avoir convaincu la HATVP qui n’a pas fait de remontrances au ministre sur ce bien immobilier. Nicolas Hulot est aussi propriétaire, en partie, de plusieurs autre logements. Une maison de 240 mètres carrés en Ille-et-Vilaine ainsi que trois biens en Haute-Savoie : deux maisons, de 116 mètres carrés et 180 mètres carrés, et un appartement de 48 mètres carrés. Les biens savoyards du ministre, d’une valeur cumulée de 157.000 euros, ont d’ailleurs fait l’objet d’échanges avec la HATVP car il les avait omis dans la première version de sa déclaration.

Source : Capital