Pendant des années, le Pentagone a financé un programme secret sur les OVNI

Financé en toute discrétion à la demande d’une figure du Sénat, le programme a vu le jour il y a dix ans et serait toujours une réalité.

Pendant des années, le Pentagone a financé un programme secret sur les OVNI

Les objets volants non identifiés ne suscitent pas seulement la curiosité des fans de science-fiction. Depuis plusieurs années, le gouvernement américain s’est aussi penché sérieusement sur la question. Comme l’explique le New York Times, le Pentagone, le ministère américain de la Défense, a reconnu pour la première fois l’existence de l’Advanced Aerospace Threat Identification Program (AATIP), consacré à l’étude des OVNI.

Selon le quotidien américain, ce programme doté d’un budget de 22 millions de dollars a vu le jour en 2007 et aurait été financé à la demande de Harry Reid, alors chef de file des sénateurs démocrates et passionné par le mystère entourant les OVNI. L’ancien sénateur du Nevada explique être fier de ce programme. «A mes yeux, cela fait partie de ce que j’ai pu faire de bien lorsque j’étais au Congrès. J’ai fait quelque chose que personne n’avait fait avant.»

Un programme qui n’est pas une première

L’argent était surtout destiné à une société de recherche en aérospatiale dirigée par le milliardaire Robert Bigelow, un ami de Harry Reid. Je suis «totalement convaincu» par le fait que des extraterrestres existent, affirmait Robert Bigelow à l’émission «60 Minutes» de CBS en mai dernier.

Que faisaient exactement les personnes travaillant pour ce programme sur les OVNI ? D’après le New York Times, elles étaient notamment chargées d’étudier des vidéos montrant de possibles «rencontres» avec des objets volants non identifiés. Le Pentagone a ainsi dévoilé en août dernier une vidéo filmée en 2004 près de San Diego et impliquant deux avions de chasse et un objet blanc d’origine inconnue.

VIDEO. Un objet volant non identifié filmé en 2004

Le Pentagone assure que le programme a pris fin en 2012 mais d’autres sources expliquent qu’il existe toujours, même s’il n’est plus financé par le département de la Défense américain. L’AATIP n’est cependant pas le premier programme de ce genre à avoir vu le jour outre-Atlantique. Dès 1947, année du célèbre épisode de Roswell, l’US Air Force a commencé à enquêter sur des témoignages faisant état d’OVNI. Cinq ans plus tard, le projet Blue Book voyait le jour avec des moyens renforcés. Jusqu’en 1969, date de sa fin officielle, plus de 12 000 cas ont été étudiés dans le cadre de cette commission.

Source : leparisien.fr