Rouen : un ancien cadre du FN mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Édouard Le Bourgeois, ancien cadre du Front national (devenu Rassemblement national), a été mis en examen mardi et placé en détention provisoire pour des agressions sexuelles présumées sur six mineurs.Rouen : un ancien cadre du FN mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Un ancien cadre du Front National, membre d’une communauté catholique traditionaliste, a été mis en examen et placé en détention provisoire le 21 juin à Rouen pour agressions sexuelles sur mineurs, a indiqué mardi l’avocate de plusieurs victimes présumées.

Six victimes présumées. « Les infractions ont été commises entre 2013 et juin 2018, au domicile de certaines familles ou à celui du suspect lors de cours particuliers », a précisé Agathe Frémy Barret, avocate de quatre des six victimes présumées dont les familles ont porté plainte mi-juin, confirmant des informations du quotidien régional Paris Normandie.

« Édouard Le Bourgeois et les adolescents, âgés de 12 à 14 ans au moment des faits, se sont rencontrés au sein de la communauté de l’Institut du Christ roi Souverain Prêtre, installée dans l’Église Saint-Patrice, en centre-ville de Rouen », a détaillé pour sa part une source policière.

Déjà condamné deux fois pour des faits similaires. Selon cette source, l’homme âgé de 37 ans a déjà été condamné pour des infractions identiques à dix mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nanterre en 2010 et à trois ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Pontoise en 2013. Sollicitée, l’avocate du mis en examen, s’est refusée à tout commentaire « afin de laisser la justice travailler de manière sereine ».

Ancien professeur remplaçant de philosophie. « Les faits, dramatiques s’ils se confirment, ont tout de suite été portés à la connaissance de la justice rouennaise par l’Église tandis que l’homme a été écarté de toutes ces activités en rapport avec des enfants« , a expliqué Éric de la Bourdonnaye, directeur de la communication du diocèse de Rouen.

« Le chanoine de l’église Saint-Patrice ignorait tout de ses antécédents judiciaires », a-t-il poursuivi, confirmant par ailleurs que le suspect avait officié « comme professeur remplaçant en philosophie au sein de l’établissement d’enseignement catholique Saint-Jean-Baptiste de la Salle entre 2009 et 2011 ».

Directeur d’un mouvement de jeunes au sein du FN. Édouard Le Bourgeois a été candidat FN aux cantonales de 2008 à Versailles. Il fut également directeur national du groupe « Les Jeunes avec Gollnisch », mouvement lancé au sein du Front National au moment de la campagne interne de 2010 en vue d’organiser la succession de Jean-Marie Le Pen. Cette même année, il avait été exclu du parti à la suite de propos acerbes tenus contre David Rachline, proche de Marine Le Pen et maire FN de Fréjus.

Source : Europe1