Téléphone au volant: vers une suspension du permis de conduire

Le gouvernement devrait annoncer ce mardi après-midi de nouvelles mesures contre le téléphone au volant, dont une suspension du permis de conduire.

Téléphone au volant

Le gouvernement ne compte pas cibler que la vitesse, pour réduire le nombre de morts sur la route. Selon des informations de RTL, le gouvernement compterait aussi durcir la réglementation sur l’usage du téléphone au volant.

Les conducteurs pris en train de téléphoner alors qu’ils conduisent pourraient ainsi voir leur permis suspendu, pour une durée de 3 mois, croit savoir RTL.

Des circonstances aggravantes

Cette suspension interviendrait dans des cas particulièrement dangereux, par exemple si le conducteur utilise son téléphone alors qu’il est au volant à proximité d’un passage piéton, proche d’une école.

Le téléphone serait impliqué dans un accident sur 10, selon des chiffres publiés en octobre par la Sécurité routière.

Aujourd’hui, l’usage du téléphone en conduisant est tout simplement interdit, selon l’article du Code de la Route R412-6-1. L’appareil ne doit sous aucun prétexte être tenu en main. Mais le contrevenant s’expose (seulement) à une amende de 135 euros et à un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Or, selon une étude publiée en mai 2017 par l’association Prévention Routière, 9 Français utilisent leur smartphone au volant, pour téléphoner ou bien jeter un coup d’œil à ses sms. En 2015, plus de 300.000 conducteurs ont été verbalisés pour l’usage du téléphone au volant.

Source : BFMTV