Un tiers des Français jette ses déchets par la fenêtre sur l’autoroute

Selon une étude Ipsos – Vinci Autoroutes dévoilée ce jeudi par France Bleu, les Français sont plus négligents sur la route des vacances en matière de protection de l’environnement. Un tiers des automobilistes reconnaissent jeter des déchets par la fenêtre lorsqu’ils roulent sur l’autoroute.Un tiers des Français jette ses déchets par la fenêtre sur l’autoroute

Des trognons de pomme, des mégots de cigarettes, des mouchoirs en papier ou encore des emballages : un tiers des Français jettent des déchets par la fenêtre de leur voiture lorsqu’ils roulent sur l’autoroute révèle une étude Ipsos-Vinci Autoroutes * que France Bleu vous dévoile ce jeudi.

« Des poubelles pleines… ou trop loin »

Alors qu’une large majorité de Français trie aujourd’hui ses déchets, sur la route, 83% expliquent les jeter au sol « parce que les poubelles sont pleines ou pas assez à proximité ».

Autre raison invoquée par près de la moitié (40%) des sondés : ils « n’ont pas envie » d’emporter leurs déchets pour les jeter, plus tard, dans un vide-ordures. 31% estiment également que l’argent des impôts et des taxes devraient servir au ramassage des déchets. Enfin 15% jugent que cela ne change pas grand chose pour l’environnement.

Pourtant, lorsqu’on les interroge sur le comportement des autres, 64% des Français dénoncent le manque de conscience environnementale de leur voisin. S’ils se refusent à intervenir quand ils voient un autre usager polluer, c’est parce qu’ils craignent une réaction agressive (69%).

Jusqu’à 100 mégots par jour et par kilomètre

Autre enseignement de l’étude, alors que le risque d’incendie est notable dans plusieurs régions de France, un fumeur sur deux continue de jeter ses mégots par la fenêtre de la voiture. Les équipes des Vinci Autoroutes ont relevé jusqu’à 100 mégots par jour et par kilomètre sur une portion test.

Toutefois  la présence des enfants pousse, semble-t-il, les parents à faire plus attention à leur comportement, et notamment à ramasser les papiers ou les restes de pique-nique lors des arrêts sur les aires d’autoroutes (25%).

* Sondage Ipsos pour Vinci Autoroutes réalisé du 20 au 25 juillet 2018 sur un échantillon de 2.160 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans.

Source : France Bleu