EN IMAGES. Russie: un froid extrême glace la Sibérie

Le froid glacial qui touche le nord de la Russie fournit de belles occasions pour prendre des photos spectaculaires.

d3188769c0d11663e6979d7d4ee09844

Les touristes d’Oymyakon ont intérêt à chaudement se vêtir. Dans ce village de la République de Sakha, appelée également Iakoutie, en Russie, les températures plongent et flirtent avec des records planétaires. Dimanche, -62 degrés celsius s’affichait sur le thermomètre digital installé en 2017 pour amuser les visiteurs étrangers, si l’on se fie aux images relayées par un météorologiste amateur, Kirill Bakanov.

C’est dans cette même localité russe, considérée comme l’une des plus froides au monde, qu’a été relevée la température la plus glaciale jamais enregistrée dans une zone habitée: -71°C en 2013. Au total, 500 personnes peuplent le village d’Oymyakon.

En Iakoutie, les températures ont même atteint -68°C jeudi, après -65°C mercredi, provoquant la fermeture d’une centaine d’écoles. A Yakoutsk, la capitale de la République de Sakha, des locales ont publié il y a quelques jours sur Instagram des photos spectaculaires les montrant avec des sourcils gelés.

En Sibérie, près d’Irkoutsk, dans la région du lac Baïkal, les habitants et touristes se préparaient à descendre sous les -56°C vendredi, soit trente degrés de moins que jeudi. A Oulan-Oudé, capitale de la région voisine de Bouriatie, le thermomètre a chuté jusqu’à -32 degrés et devrait continuer à baisser lors des prochains jours.

Ces températures extrêmes interviennent alors que les orthodoxes, dont de nombreux Russes, Bélarusses et Ukrainiens, s’apprêtent à célébrer l’Epiphanie dans la nuit de jeudi à vendredi en plongeant dans des rivières et étangs gelés, en souvenir du baptême de Jésus dans le Jourdain. Les températures restaient toutefois clémentes à Moscou (-7 degrés), malgré une tempête de neige ayant provoqué d’importants embouteillages.

Source : L’Express