Film : « Demain, tous crétins » ou les dégâts des perturbateurs endocriniens sur le cerveau

Tout autour de nous, des polluants intoxiquent le cerveau des enfants dès leur conception. Un documentaire diffusé sur Arte samedi 11 novembre dresse un constat très inquiétant : l’intelligence décline et les troubles du comportement se multiplient.

film-demain-tous-cretins-les-degats-des-perturbateurs-endocriniens-sur-cerveau_exact1024x768_l

C’est un véritable fléau silencieux que les scientifiques observent partout où ils posent leur regard. L’intelligence des enfants décline, tandis qu’augmentent les troubles comportementaux : autisme, hyperactivité… En cause, un phénomène dont Science & Vie vous parlait déjà en janvier 2017 : la pollution s’attaque au cerveau (lire S&V n°1192 p. 32). Et pas n’importe quelle pollution.

Il s’agit des perturbateurs endocriniens, des substances qui modifient le bon fonctionnement du système hormonal. PCB, retardateurs de flamme, pesticides… Ces substances qui nous entourent, déjà connues pour être impliquées dans la puberté précoce ou dans la chute de la fertilité, sont aussi à l’origine d’un dérèglement de la thyroïde.

Le mécanisme est illustré dans le documentaire « Demain, tous crétins? » de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade : certaines molécules de polluants ayant une structure semblable à l’hormone thyroïdienne, elles trompent la thyroïde, altérant son bon fonctionnement. Or cette glande située dans le cou est essentielle pour que le cerveau du foetus se développe correctement.

Dans notre numéro de janvier, nous vous dévoilions également que la pollution de l’air et notamment les particules fines sont aussi en cause dans ce phénomène. Car ces microscopiques poussières agrègent les polluants présent dans l’air… avant d’être inhalés, et de passer directement des poumons à la circulation sanguine.

Des pertes de points de QI dans plusieurs pays

Quel est l’impact de cette pollution ? Les Finlandais ont perdu 4 points de QI en vingt ans, tandis qu’en Californie les cas d’autisme se sont multipliés par 6 entre 1990 et 2001, rapporte le documentaire. Mais il ne s’agit là que d’exemples parmi d’autres…

Se déployant dans plusieurs pays et auprès de plusieurs laboratoires, l’enquête scientifique que nous déroule ce documentaire fait froid dans le dos. Heureusement, un espoir pourrait venir, selon la spécialiste de la thyroïde Barbara Domeneix, de l’iode. Les femmes enceintes pourraient préserver le cerveau de leur bébé en veillant à manger suffisamment de poisson ou en prenant des compléments alimentaires. Mais cela reste au stade de l’hypothèse…

Regarder le documentaire :

• « Demain, tous crétins? » de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, samedi 11 novembre à 22h30 sur Arte et en replay pendant 60 jours sur Arte+7

Source : science-et-vie.com